02.06 2018
Image Abilio Diniz, un séducteur à la conquête de Carrefour

Abilio Diniz, un séducteur à la conquête de Carrefour

Vie de cadre

Le premier supermarché inauguré à la fin des années 1950

Pour faire progresser son propre groupe, Abilio Diniz a pris exemple sur réussite du groupe Carrefour, dont il a rencontré les créateurs au milieu des années 70. GPA, ou Grupo Pão de Açúcar trouve ses racines dans la boulangerie de son père. À la fin des années 1950, le père d’Abilio Diniz comprend que l’avenir du négoce se jouera avec les supermarchés. La boulangerie familiale est appelée Pão de Açúcar, en référence Pain de Sucre de Rio.

Le désengagement de la Banque Brésilienne de Développement et le barrage du PDG de Casino provoquent l'échec du regroupement de GPA avec Carrefour Brésil. En 2012, Casino devient actionnaire majoritaire de Grupo Pão de Açúcar. Le divorce est effectif et Abilio Diniz quittera le conseil d'administration quelques mois plus tard. GPA fait face à la rivalité de Carrefour en terre brésilienne. Le groupe Pão de Açúcar reconquiert son équilibre comptable après la crise et entame les pourparlers de partenariat avec Casino. Abilio Diniz est de nouveau en mesure d'investir dans n’importe quel secteur économique grâce à un accord conclu à l'automne 2013 avec le groupe français, qui met fin à la clause de non-concurrence.

Abilio Diniz détient de l'influence au Brésil

Lula, qui est l’ancien président du sous-continent brésilien, comptait Abilio Diniz dans son cercle proche. On compte au Brésil le businessman parmi les individus ayant le plus de poids. Au sein des cent personnes les plus influentes au Brésil, on compte l'entrepreneur, d’après l’hebdomadaire du Brésil "Epoca". Avec pour missions de rendre concurrentielles les sociétés brésiliennes et d’améliorer l’efficacité des prestations publiques, la Chambre de Politique et de Compétitivité et performance accueille Abilio Diniz durant l'année 2011.

Abilio Diniz, un patron qui a surmonté les crises

En 1999, le groupe Pão de Açúcar se rapproche financièrement et commercialement de Casino. Dans les années 1980, Abilio Diniz est membre du Conseil Monétaire brésilien alors que le Brésil connait une période d'extrême inflation. Abilio Diniz est enlevé lors de la présidentielle de 1989. Délivré au bout de sept jours, il restera marqué à jamais par cette événement.