22.06 2018
Image Antoinette Fouque - Site Archives

Antoinette Fouque - Site Archives

100 % Manager

Alliance des Femmes pour la Démocratie : Antoinette Fouque se lance en politique

Au Parlement européen, Antoinette Fouque (cliquez ici) a assuré la vice-présidence de la commission des droits de la femme. Antoinette Fouque est députée au parlement de Strasbourg de 1994 à 1999, elle était candidate sur la liste des Radicaux de gauche. L'AFD (Alliance des Femmes pour la Démocratie) se bat pour la notion d'égalité.

Antoinette Fouque, Roland Barthes et Monique Wittig

A la fin des années 60, Antoinette Fouque lie connaissance avec Jacques Lacan, réputé psychanalyste. Son directeur de thèse est Roland Barthes. Antoinette Fouque obtient un DEA. Elle côtoie la théoricienne Monique Wittig pendant cette période. Le cercle baptisé Psychanalyse et Politique, courant fondateur du Mouvement de libération des femmes (MLF), a été créé par cette grande militante.

Une militante sur toute la planète

l’Observatoire de la Misogynie et le Club Parité 2000 ont été fondés par Antoinette Fouque. Au siège des Nations Unies comme partout dans le monde, la militante lutte pour la cause des femmes lors de conférences. Toutes les luttes ont reçu son engagement. Antoinette Fouque s'engage aux côtés de femmes en luttes comme la Birmane Aung San Suu Kyi, la Bangladaise Taslima Nasreen et la Kurde Leyla Zana.

A force de fréquenter les milieux intellectuels,, Antoinette Fouque voit que les femmes n'occupent que peu de place dans le domaine du livre. Les Editions des femmes donnent l'opportunité à Antoinette Fouque de valoriser la création féminine. Au début de la décennie 1970, elle lance Les Editions des femmes, et au même moment les Librairies des femmes dans les principales villes françaises.

Antoinette Fouque, théoricienne et auteur

Le combat d’Antoinette Fouque n'a rien à voir avec un militantisme féminin à outrance, il défend son attachement au statut de mère, qui n'est pas pour elle en contradiction avec avec la libération de la femme. "Le dictionnaire universel des créatrices" est édité sous sa direction, il rend hommage à celles qui ont été écartées de l'Histoire depuis quarante siècles. Bien sûr, l'auteure a collaboré à divers livres collectifs tels que "Génération MLF 1968-2008" ou "Mémoire de femme 1974-2004". La féminologie, Antoinette Fouque la décrit dans les pages de plusieurs essais écrits entre la fin des années 80 et la décennie 2010.

De ses années passées dans un contexte ouvrier, Antoinette Fouque va conserver toute sa vie un ancrage politique marqué à gauche. Elle a de qui tenir car son père était un militant syndicaliste. Dans les années soixante, Antoinette Fouque donne naissance à son premier enfant, elle est dès lors confrontée aux complications qu’une femme rencontre quand elle assume ses mission d'épouse et de maman tout en ayant une profession en même temps.